Les busards de l’Aude

Les busards de l’Aude

Dans notre département, nous avons la chance d’avoir les 3 espèces de busards qui nichent, à savoir, le Busard cendré, le Busard Saint-Martin et le Busard des roseaux.

En 2020, le suivi, dont une grande partie est bénévole, a permis de recenser près de 80 couples de busards dont 37 de Busard cendré, 30 de Busard Saint-Martin et 9 de Busard des roseaux.

Le Busard cendré est réparti sur tout le territoire du département. Du littoral, où il niche dans la garrigue à chêne kermès, en passant par la montagne noire, où il s’installe dans des landes, et, pour finir, sur les Collines de la Piège (extrême ouest), où il niche dans différents types de cultures et en friche (cf Graphique).

Le Busard Saint-Martin, lui, fréquente la partie ouest du département, évitant ainsi le climat méditerranéen et l’habitat qui va avec. Dans le secteur de la Piège, cette espèce est liée au massif forestier et aux coupes forestières mais peut s’installer dans une trouée en pleine forêt. Il a également été trouvé nichant en culture cette année, une première pour le département. Du côté de la Montagne noire et des Hautes-Corbières, le Busard Saint-Martin niche principalement dans les landes à genêt.

Pour finir, le Busard des roseaux est l’espèce la plus rare du département. Elle est presque exclusivement cantonnée sur les marais du littoral, nichant uniquement au sein de denses roselières du Narbonnais et de Pissevaches.

Il est difficile de quantifier l’évolution de la population des 3 espèces de busards sur le département car ils n’ont jamais été suivis de prêt. Toutefois, certaines colonies de Busards cendrés montrent un déclin très important (-40%) en l’espace de 15 ans seulement.

Nous souhaitons remercier l’ensemble des bénévoles participants au suivi ainsi que tous les observateurs opportunistes qui saississent leurs observations sur notre bade de données www.faune-lr.org !

Si vous êtes intéréssé pour participer au suivi de ces différentes espèces, vous pouvez contacter notre chargé de mission à l’adresse suivante : florian.escot.aude@lpo.fr

Bilan de la migration au Roc de Conilhac !

Bilan de la migration au Roc de Conilhac ! 

En 2020, ce sont plus de 140 000 oiseaux qui ont été comptés sur le Roc pour 114 espèces ! Parmi ces oiseaux, 22 espèces de rapaces pour 24 687 oiseaux et 11 732 Cigognes blanches !   

Plusieurs espèces rares ont été observées, parmi-elles : le Pluvier guignard, l’Élanion blanc, le Chevalier stagnatile, les Faucons kobez et d’Eléonore et la Niverolle alpine.  
Les journées les plus marquantes furent les 23/08 et 29/08 avec respectivement 2792 Cigognes blanches et 6932 Bondrées apivores en l’espace de quelques heures !  

En 2020, ce sont aussi plus de 700 visiteurs qui ont été sensibilisés !  
Nous remercions également tous les bénévoles qui sont venus donner de leur temps et sans lesquels ce suivi ne serait pas le même : amical et enrichissant.  Alors on se dit à cet été pour la saison 2021 !   

Nous vous invitons à consulter le site www.migraction.net pour découvrir les résultats plus en détails du suivi en 2020. 
Pour s’inscrire en tant qu’écovolontaire : florian.escot.aude@lpo.fr  

Deux nouveaux records pour la Cigogne blanche à Gruissan !

Deux nouveaux records pour la Cigogne blanche à Gruissan !

Deux nouveaux records pour la Cigogne blanche à Gruissan !

Trois ans après le passage de la barre des 9 500, le compteur du Roc de Conilhac (Gruissan/Narbonne) affiche cette année un nouveau record du nombre de Cigognes blanches observées en migration sur le territoire français avec plus de 11 500 individus !

Le vendredi 11 septembre, la barre des 11 500 Cigognes blanches en migration a été franchie sur le Roc de Conilhac ! Cela marque un nouveau record pour le site. Ainsi, nous arrivons à l’heure actuelle à un total de 11 632 individus. La migration des Cigognes blanches devrait continuer durant les quinze prochains jours si la Tramontane refait son apparition.

Le pic journalier de la saison restera le dimanche 23 août avec un passage de 2792 Cigognes, un des moments fort de cette saison. Le record du plus grand vol a aussi été battu le lundi 7 septembre avec plus de 1400 individus volant ensemble au-dessus de l’île Saint-Martin à Gruissan, pour le plus grand plaisir des observateurs et visiteurs présents ce jour-là !

Au programme prochainement, les Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre ainsi que les Journées Européennes de la Migration – Eurobirdwatch les 3 et 4 octobre. Tous les regards seront tournés vers l’horizon pour, qui sait, voir s’il reste encore quelques cigognes à passer !
Rendez-vous entre 9 h et 17 h sur le Roc de Conilhac par vent modéré à fort de secteur nord-ouest.

A bientôt sur le Roc !

Bondrée apivore : nouveau record pour l’Aude !

Bondrée apivore : nouveau record pour l’Aude !

Bondrée apivore : record pour l’Aude

Six ans après le passage de la barre des 16 000, le compteur du Roc de Conilhac (Gruissan/Narbonne) affiche cette année un nouveau record du nombre de Bondrées apivores observées en migration avec plus de 18 000 individus !

Le 8 septembre fut une journée record pour la LPO Aude ! En effet, record annuel historique avec à ce jour, 18083 bondrées observées en migration depuis le début de la saison. L’intérêt du site pour l’observation de la migration des oiseaux n’est donc plus à démontrer, et 37 ans après les débuts du Roc de Conilhac, ce nombre montre bien l’utilité d’un suivi sur le long terme par la LPO Aude avec le soutien de ses partenaires, au premier rang desquels se trouve très justement le Département de l’Aude. Au programme prochainement, les Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre ainsi que les Journées Européennes de la Migration – Eurobirdwatch le 3 et 4 octobre.

Tous les regards seront tournés vers l’horizon pour, qui sait, voir s’il reste encore quelques bondrées à passer !
Rendez-vous entre 9 h et 17 h sur le Roc de Conilhac par vent modéré à fort de secteur nord-ouest.

Ce site est inventorié comme Espace Naturel Sensible de l’Aude et les actions qui y sont réalisées sont soutenues par le Département de l’Aude ainsi que les Communes de Narbonne et Gruissan.

Retrouvez tous ces chiffres sur le site www.migraction.net, qui regroupe toutes les données de suivi des camps de migration aux quatre coins de la France.  

Action contre la pollution lumineuse

Où sont les étoiles ?

Parce que la pollution lumineuse impacte fortement la biodiversité et plus particulièrement les oiseaux, la LPO Aude s’associe à FNE pour demander l’extinction des lumières inutiles.

Depuis 2017 France Nature Environnement Midi-Pyrénées organise des actions de sensibilisation à la pollution lumineuse. En cette période de confinement nous vous proposons une nouvelle façon de vous mobiliser depuis chez vous.

Du 20 au 26 avril après 23h nous vous invitons à prendre en photo depuis votre fenêtre la pollution lumineuse à côté de chez vous. Envoyez-nous ensuite vos photos en faisant un signalement sur le site des Sentinelles de la nature ou via un post sur les réseaux sociaux avec le #oùsontétoiles.

Le jeudi 23 avril à 23h à l’occasion de la nouvelle Lune soyons nombreux·ses à dénoncer ces éclairages inutiles. Avec un peu de chance et sans trop de pollution lumineuse vous pourrez même voir quelques étoiles filantes ce soir-là.

En résumé la pollution lumineuse c’est :

  • l’éclairage artificiel inutile, mal orienté, trop puissant …
  • une menace pour la biodiversité
  • un souci pour la santé humaine
  • un énorme gaspillage énergétique (et donc économique)
  • une barrière entre nous et le ciel étoilé
  • un acteur du réchauffement global de la planète

Nous voulons donc un éclairage juste et réfléchi : éclairer où il faut, quand il faut et comme il faut !

Éteignons les lumières inutiles

En cette période de confinement l’absurdité de certains éclairages est encore plus flagrante. Les rues des petits villages ou des quartiers déserts sur-éclairés, les commerces avec vitrines qui brillent toute la nuit, les monuments qui transpercent l’obscurité, les grues qui éclairent des chantiers vides…

Les éclairages inutiles sont nombreux et leur nombre n’arrête pas de croître. Nous devons réfléchir collectivement nos besoins d’éclairage !

Quelques exemples de photos de pollution lumineuses :

  • le halo lumineux au-dessus d’une ville qui nous cache les étoiles
  • une rue déserte sur-éclairée
  • une vitrine allumée de commerce fermé
  • un lampadaire boule qui éclaire plus le ciel que le trottoir
  • un monument éclairé toute la nuit

L’objectif de cette action c’est de mieux identifier les différentes sources de pollutions et de questionner notre utilisation de la lumière.

Si vous rencontrez des difficultés à participer à cette action ou pour tout autres questions, envoyez un mail à Elliot Shaw.

Tous·tes à nos fenêtres et vive la nuit libre !

Coronavirus : la LPO Aude suspend l’agenda de ses activités

Coronavirus : la LPO Aude suspend l’agenda de ses activités

En raison des mesures de confinement établies par le gouvernement, la LPO Aude a décidé d’annuler ou de reporter toutes les activités qu’elle organise sur l’ensemble du territoire.

? Afin de soutenir les nécessaires mesures visant à limiter les risques de contamination et d’extension de l’épidémie de coronavirus et conformément aux mesures du gouvernement:

la LPO Aude a décidé d’annuler ou de reporter toutes les activités qu’elle organise sur l’ensemble du territoire : sorties, animations, formation,… et ce jusqu’à nouvel ordre.

  • Nos activités sont actualisés sur l’agenda en ligne.
  • La conférence sur les hirondelles initialement prévue le 27 mars est reportée au 30 juillet.

En attendant voici une activité, proposée par la LPO France, que vous pouvez pratiquer même confinés!

Nous ne sommes malheureusement plus en capacité d’assurer le transport de la faune en détresse vers le centre de soins de Villeveyrac, ce dernier étant en grande difficulté pour fonctionner sans ses bénévoles.  En conséquence et jusqu’à nouvel ordre, ils ne pourront pas répondre aux mails, ni assurer la permanence téléphonique, le soin aux animaux étant leur priorité.

En cas de découverte d’un animal sauvage, merci de consulter la page internet suivante: https://herault.lpo.fr/secourir/

La LPO Hérault n’accueille plus le public jusqu’à nouvel ordre. Si l’animal est en détresse avérée (blessé, affaiblit…), des boîtes de dépôts d’animaux sont disponibles devant l’entrée de la LPO Hérault. L’accueil physique est interrompu mais vous pourrez déposer l’animal dans une de ces boîtes dans laquelle vous trouverez une fiche à remplir concernant les informations de sa découverte. Ces boîtes sont vérifiées plusieurs fois par jour par les soigneuses, l’animal sera donc récupéré sans craintes.
Merci de respecter scrupuleusement ces consignes.

les bureaux de la LPO Aude sont actuellement fermés. Vous pouvez néanmoins nous joindre par mail à l’adresse suivante : aude@lpo.fr et nous tâcherons de revenir vers vous au plus vite.

En vous remerciant de votre compréhension,

Cordialement,

L’équipe de la LPO Aude