Bilan du suivi des Laro-limicoles sur le littoral Audois en 2020

Depuis plusieurs dizaines d’années, nous effectuons le suivi des laro-limicoles coloniaux sur le littoral de notre département. Voici le bilan de 2020.

par | 4 Nov, 2020 | Biodiversité, Conservation

Ce suivi a pour objectifs le recensement de l’effectif reproducteur de chaque colonie identifiée, et l’estimation de son succès reproducteur (sauf pour le Goéland leucophée). Six espèces ont niché dans notre département cette année. La LPO Aude assure le suivi de Gruissan à Port-Leucate et l’association Aude Nature assure le suivi sur l’étang de Pissevaches et des salins de Campignol.

Au total 22 colonies, monospécifiques et/ou mixtes, ont été recensées et suivies sur le littoral Audois : 9 colonies d’Avocette élégante, 13 colonies de Sterne pierregarin, 11 colonies de Sterne naine, 3 de Goéland railleur et une colonie de Mouette rieuse et Mouette mélanocéphale.

Le tableau ci-dessous rend compte du total des couples au moment du pic de reproduction pour les 6 espèces suivies en 2020 :

Espèce Sterne naine Sterne pierregarin Avocette élégante  Goéland railleur  Mouette rieuse  Mouette mélanocéphale 
Nombre de couples 169 173 185 17 54 15

Cette année, l’Avocette élégante s’est installée principalement sur le salin de La Palme. Avec un maximum de 86 couples sur les salins de La Palme.

Accueillant la plus importante colonie avec 97 couples de Sternes pierregarins (plus de 50% des effectifs nicheurs), le salin de Sainte-Lucie a été, en 2020, le principal site de reproduction pour cette espèce sur le littoral audois. Une importante colonie s’est installée sur l’îlot de Tallavignes (créé en 2016) avec plus de 60 couples nicheurs.

La colonie de la plage des Chalets à Gruissan a accueilli cette année plus de 70 couples de Sterne naine. Toutefois, la reproduction a entièrement échoué malgré sa protection physique, principalement dû au dérangement par les usagers de la plage. La Sterne naine apprécie particulièrement les îlots pour nicher. Nous avons dénombré 31 couples sur l’îlot de Grimaud et 61 sur celui de Tallavignes à Sigean. Quelques couples ont niché à Leucate sur des sites constamment dérangés par l’Homme, bien souvent synonyme d’échec.

Cette année, le Goéland railleur a niché pour la première fois dans notre département, totalisant 17 couples dont 13 au Salin de Sainte-Lucie.

Enfin, la Mouette rieuse et la Mouette mélanocéphale se sont reproduites sur les petits îlots de l’étang de Pissevaches, tout au nord de notre département.

Pour les 3 principales espèces nicheuses (Sternes et Avocettes), les effectifs sont relativement stables depuis la création des deux îlots à Sigean (2016), se maintenant respectivement entre 180 et 240 couples.

Cette saison est marquée par de faibles effectifs mais également par beaucoup d’échecs de reproduction pour l’ensemble de ces espèces. Les causes sont multiples : le dérangement des colonies entraînant l’abandon des nids, les fortes pluies printanière et vent marin, la prédation…etc

Nous avons besoin de vous !

Si vous êtes intéressé pour donner un coup de main au suivi ou pour nous aider à protéger les colonies de Sterne naine sur les plages, contactez-nous à l’adresse mail suivante : florian.escot.aude@lpo.fr

Agenda